Questions fréquentes au sujet des grenouilles et des crapauds

  • J’ai trouvé un animal dans ma cave, que faire ?

Il arrive souvent que des batraciens se réfugient dans une cave pour se mettre à l’abri du froid pendant l’hiver. Ils arrivent généralement dans les caves par le soupirail ou par d'autres interstices, que vous pouvez colmater avec du grillage à mailles fines (p.ex. du treillis galvanisé à mailles de 1 cm, généralement vendu sous la dénomination de treillis pour volière d'oiseau).

Tant que les températures nocturnes sont positives, vous pouvez relâcher l’animal à l’extérieur en début de nuit, de préférence sous un tas de bois ou sous un buisson afin qu’il se mette à la recherche d’une nouvelle cachette. Mais si l’hiver est là, il vaut mieux en attendre la fin, annoncée par les migrations de batraciens, avant de le relâcher dans votre jardin.

  • J’ai trouvé un animal dans mon jardin, que faire ?

En dehors de la période de reproduction, les batraciens ont un mode de vie terrestre. Ils occupent principalement des milieux forestiers, mais vivent parfois dans des milieux ouverts tels que des jardins. Il est donc préférable de le laisser sur place, il est tout-à-fait apte à se débrouiller tout seul dans cet environnement.

  • J’ai l’impression d’avoir trop de grenouilles /crapauds dans mon étang. Que faire ?

Il peut vous sembler que vous ayez trop d’amphibiens, mais ne vous inquiétez pas, ce n’est que transitoire. Les populations d’amphibiens peuvent fluctuer très fort d’une année à une autre. A la sortie de l’hiver, les adultes se réunissent dans un point d’eau pour se reproduire et n’y restent pas plus de quelques semaines, avant de se disperser à une distance pouvant atteindre plusieurs kilomètres.

Si vous tentez de déplacer des grenouilles ou des crapauds, ils essayeront souvent de retourner d’où ils viennent, et vous risquerez également de transférer involontairement des maladies ou des plantes invasives.

Si c’est l’été et que votre jardin est rempli de petits crapauds ou grenouilles, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Ces « mini amphibiens » viennent juste de quitter l’étang  et se disperseront au fur et à mesure dans les milieux environnants. Cela signifie que vous devrez probablement reporter la tonte de votre pelouse au week-end suivant !

  • Ma pelouse est envahie de petites grenouilles, comment puis-je les aider ?

C'est assez normal d'observer de grandes quantités de petits crapauds/grenouilles pendant l’été à proximité de sites de reproduction, c'est le moment où les jeunes animaux quittent le milieu aquatique pour se disperser dans les milieux terrestres où ils vont grandir jusqu'à ce qu'ils aient l'âge de se reproduire à leur tour. De telles concentrations ne durent souvent que quelques semaines, mais quelques animaux occuperont probablement votre jardin toute l'année. De manière générale, évitez de tondre lorsqu'il fait humide et, dans la mesure du possible, lorsqu'il y en a beaucoup.

  • J’ai moins de grenouilles/crapauds cette année, que s’est-il passé ?

Les populations d’amphibiens fluctuent de façon très marquée d’année en année. S’il n’y a pas eu de modification importante de votre plan d’eau (p.ex. introduction de poisson, pollution de l’eau, etc.) il n’y a en principe pas de quoi s’inquiéter.

Vous pourriez être tenté d’importer des œufs pour essayer d’aider les populations, mais c’est illégal et cela met en danger vos petits protégés : en déplaçant des œufs, vous pourriez accidentellement introduire des maladies ou des plantes invasives dans votre étang. Avez-vous réalisé des aménagements pour que votre jardin soit favorable aux batraciens ? Vous trouverez plus d’infos à ce sujet ici.

Un étang de bonne qualité et accessible est colonisé naturellement par les batraciens si aucune barrière physique ne les empêche d’y accéder ; cela prend souvent plusieurs années pour qu’un étang soit colonisé. Ne soyez pas trop inquiets si vous n’êtes pas immédiatement inondé d’amphibiens !

  • Comment puis-je attirer des batraciens dans mon jardin ?

Les batraciens affectionnent une variété d’habitats pour chercher leur nourriture, se reproduire, s’abriter et hiverner.

Vous pouvez ainsi y installer :

- une mare naturelle

- une surface de prairie fleurie.

- un tas de bois , de déchets verts ou de pierres

 Le Numéro 4 de l’écho des rainettes présente divers conseils pour la réalisation de mares de jardin. Vous trouverez plus d'information sur l'aménagement de votre jardin ici et sur la création de mares ici.

  • Je suis occupé à remplir/ faire des travaux de réparation/ nettoyer mon étang, rempli de grenouilles/crapauds. Que devrais-je faire avec ces grenouilles/crapauds ?

Si possible, remettez vos travaux à la fin de l’été, car c’est le moment où il y a le moins d’amphibiens dans l’étang, et donc moins de risque de les perturber. Si vous devez réaliser vos travaux dans l’urgence. Cette tâche peut devenir délicate si des têtards sont présents dans l’étang, placez les œufs dans un réservoir, ou un récipient adéquat, avec de l’eau de l’étang le temps de vos travaux, et replacez-les dans l’étang lorsque vous avez fini. Si vous avez du supprimer votre étang, vous pourriez très bien retrouver au printemps suivant des amphibiens qui reviennent dans votre jardin pour s’y reproduire. Par contre, si vous souhaitez faire disparaître votre étang à cause d’enfants en bas âge, sachez qu’il existe des options qui vous permettent de le sécuriser.

  •  J’ai trouvé un animal blessé, que dois-je faire ?

Si c’est juste une blessure légère, le mieux est de déplacer l’animal vers un endroit protégé du jardin – sous des plantes, au milieu de débris de jardin (branches, feuilles, etc.) – et de le laisser se rétablir de lui-même. Si l’animal est gravement blessé, contactez un centre de revalidation.

  •  J’ai rencontré pas mal de grenouilles et crapauds écrasés sur les routes au printemps. Que puis-je faire pour les aider ?

Ces crapauds sont en migration pour se rendre vers leur étang d’origine. Quand des routes sont construites au milieu d’une voie de migration, il arrive malheureusement que des centaines de ces animaux soient tués, généralement en seulement quelques nuits. Vous pouvez aussi décider d’organiser une opération de sauvetage, sur la base des conseils accessibles sur www.batraciens.be ou dans la brochure spécifique.

  • J’ai trouvé une grenouille d’une couleur inhabituelle dans mon jardin. A quelle espèce peut-elle appartenir ?

Les couleurs des grenouilles communes varient assez bien : vert, brun, orange, rouge, crème,... Ne vous étonnez pas de rencontrer des batraciens aux couleurs surprenantes. Pour être sûr qu’il s’agisse bien d’une grenouille rousse, l'espèce la plus commune, vous devriez observer une tache foncée sur la tempe, juste derrière l’œil.

  • J’ai trouvé des grenouilles/crapauds morts. Que s’est-il passé ?

 Selon le moment de l’année, il pourrait y avoir plusieurs explications :

En hiver : si vous les avez trouvé(e)s dans l’étang, ces animaux devaient probablement hiberner dans le fond, et si l’étang se met à geler, ils peuvent mourir par manque d’oxygène. Pour éviter ce genre d’incident, vous pouvez vous procurer des dispositifs anti-gels pour les mares de jardin dans certaines jardineries. Utilisez alternativement une casserole d’eau chaude que vous laisserez sur la glace pour créer un trou – ne jamais verser d’eau chaude, de produits chimiques ou de sel dans le bassin, évitez de briser la glace (cela pourrait endommager la bâche). Si vous les avez trouvés dans le jardin vers la fin de l’hiver, ils ont peut-être été tirés de leur hibernation trop tôt et pris par des températures plus froides.

Dans le cas où vous avez observé de fortes mortalités, nous vous conseillons d’éliminer un maximum de déchets organiques présents dans votre étang (plantes mortes, feuilles, vase, etc.) et de vidanger votre étang en remplaçant l’eau souillée par de l’eau de pluie.

Au printemps : Si les individus morts sont trouvés dans l’étang, la cause la plus probable est l’épuisement après la période de reproduction. Les femelles peuvent aussi se noyer si trop de mâles s’accrochent à elles. S'ils sont retrouvés loin de l’étang, l’épuisement reste encore la cause la plus probable. Une autre possibilité serait l’attaque par un prédateur – la masse de grenouilles se rassemblant pour se reproduire peut attirer des prédateurs comme des renards, des chats, des putois ou d'autres mustélidés, tuant tous plus d’animaux qu’ils n’en mangent.

En été : S’il fait particulièrement chaud, des animaux peuvent mourir de déshydratation (dessiccation), en particulier les jeunes grenouilles qui viennent de sortir de l’étang. Assurez-vous qu’il y ait assez d’ombre et d'abris autour du bord de l’étang (végétation, pierres, petits tas de bois). Si vous avez trouvé des jeunes grenouilles dans l’étang, alors il est probable qu’elles aient été incapables de sortir de l’eau. Lorsque les têtards entrent en métamorphose pour devenir de jeunes grenouilles, ils arrêtent de respirer par leurs branchies et respirent alors de l’air. S’ils ne savent pas sortir de l’étang à ce moment-là, ils peuvent se noyer. Posez des graviers sur les bâches en bordure d’étang de manière à ce que la berge soit plus naturelle.

  • Les grenouilles/crapauds adultes sont attaqués par des renards, chats, couleuvres à collier/oiseaux. Qu’est-ce qui peut être fait ?

Il n’y a pas grand-chose qui peut être fait pour protéger les amphibiens de leurs nombreux prédateurs. C'est certainement très gratifiant d'avoir une mare "naturelle" dans son jardin pour le rendre plus accueillant pour la biodiversité. Si un héron vient croquer grenouilles et tritons... c'est peut-être décevant mais c'est tout ce qu'il y a de plus naturel.
Les grenouilles jouent un rôle important dans la chaîne alimentaire, et il est préférable de ne pas intervenir vis-à-vis des animaux sauvages. Vous pouvez éventuellement, en prévention, réduire l’accès du jardin/ de l'étang à certains prédateurs comme les hérons, en plaçant des treillis, fils, etc. 

  •  J’ai dérangé un animal en hivernation. Que devrais-je faire avec lui ?

Les amphibiens n’hibernent pas, mais sont plutôt en dormance, profitant de températures plus douces pour sortir. Pour cette raison, si vous perturbez un animal dans cet état, il pourrait être désorienté mais devrait être indemne. Si vous ne pouvez pas remettre l’animal à l’endroit où vous l’aviez trouvé, mettez-le dans un endroit adéquat – au milieu de pierres, dans une pile de buches, sous un pot en terre cuite retourné ou sous le plancher d’un abri de jardin.

  • J’ai des grenouilles bruyantes dans ma mare. S’agit-il de la grenouille taureau ?

Voici un lien vers une vidéo montrant une grenouille taureau en train de chanter : http://www.youtube.com/watch?v=M02_dnl9zCA
L'autre espèce "bruyante" présente chez nous est généralement la grenouille rieuse, que l'on peut entendre ici  http://www.youtube.com/watch?v=EfzEJq0XNqI
Les grenouilles vertes indigènes sont également assez bruyantes, mais un peu moins que les deux espèces mentionnées ci-dessus.

  • Que puis-je faire pour me débarrasser de grenouilles rieuses ?

La grenouille rieuse est une espèce invasive pour laquelle la situation est maintenant hors de contrôle. Si vous souhaitez réduire les nuisances sonores de cette espèce, le plus simple et le plus efficace à moyen terme est d'installer un puissant jet d'eau (voire plusieurs selon la taille du plan d'eau) qui brasse la surface de l'étang. Dans ce cas elles vont généralement chercher ailleurs un point d'eau pour se reproduire. Comme pour toutes les espèces rencontrées chez nous, la loi interdit de les déplacer.

 

 

 

 

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter